Spiruline Sport : en quoi la spiruline est elle intéressante chez le sportif ?

Voici les différents bienfaits de la spiruline chez le sportif :

Alimentation

On connaît actuellement quelques 25 000 espèces d’algues sur la planète Terre. Parmi elles, on peut distinguer une algue bleue microscopique, apparue avec les premiers êtres vivants il y a environ 3,5 milliards d’années et considérée comme l’aliment naturel le plus complet de notre planète, il s’agit de la Cyanobactérie Arthrospira Platensis, plus connue sous le nom de Spiruline.

Cette petite algue, d’une taille de l’ordre de 0,2 à 0,3 mm, qui se présente sous la forme d’une spirale (d’où son nom), pousse naturellement dans les lacs alcalins des régions chaudes du globe. L’intérêt alimentaire de cette algue était déjà reconnu par les Aztèques et les Mayas qui la consommaient comme un aliment à part entière.

Aujourd’hui des cultures autonomes sont mises sur pied en Afrique, Inde, Pérou, et Chine pour combattre la malnutrition, la dénutrition et les carences protéiques.

En occident, la spiruline est utilisée en tant que complément alimentaire pour ses multiples bienfaits.

Composition de la spiruline

composition de la spiruline

La spiruline est un aliment naturel qui a des valeurs nutritionnelles exceptionnelles. Championne toute catégorie, elle contient plus de protéines, de béta-carotène, De vitamine B 12, de fer, et d’acide gamma linoléique qu’aucun autre aliment connu !

La spiruline est extrêmement riche en protéines puisqu’elle en contient près de 70% (soit trois fois plus que le poisson et la viande maigre). Complète, équilibrée et dépourvue de graisse et de cholestérol, la teneur protéique de cette micro-algue, riche des 8 acides aminés essentiels à l’organisme, font de la spiruline un aliment d’une haute valeur biologique. A noter l’excellente biodisponibilité de ses protéines puisque le taux d’assimilation est 60 % plus facile que celles contenues dans la viande.

Par ailleurs, la spiruline est pourvue de la plupart des vitamines, elle fournit une quantité phénoménale de béta-carotène (15 fois plus que dans les carottes) et apporte à l’organisme toutes les vitamines du groupe B, dont la vitamine B12 qu’elle contient proportionnellement 4 fois plus que dans le foie.

En outre, on retrouve dans cette algue de nombreux minéraux et oligo-éléments : calcium, phosphore, magnésium, potassium, sodium, cuivre, zinc, manganèse, et du fer en grande proportion (45 fois plus que dans les épinards).

Sa très haute teneur en fer est à souligner doublement du fait que les carences en fer sont très répandues (anémies), surtout chez les femmes enceintes, les enfants, les adolescentes et les sportifs, et que les bonnes sources alimentaires de fer sont rares.

La spiruline contient également des acides gras essentiels OMEGA 3 et 6, qui se montrent extrêmement bénéfiques au niveau des apports énergétiques mais également en ce qui concerne le métabolisme du cholestérol.

Entre autre, elle a l’avantage d’être une riche source d’acide gamma-linoléique (AGL), un acide gras insaturé issu de la famille des omégas 6, qui s’avère particulièrement utile dans la prévention du vieillissement cutané et l’hydratation de la peau.

Aussi importants soient-ils, les AGL sont presque introuvables dans l’alimentation moderne. On trouve ces molécules indispensables dans le lait maternel et certaines huiles non chauffées. La spiruline est le seul aliment connu qui contienne autant d’AGL.

La spiruline est d’un grand intérêt pour les sportifs pour son apport en fer et en protéines notamment sur le plan de l’oxygénation des muscles. La spiruline est un aliment naturel non raffiné et un allié de premier choix dans la recherche d’une condition physique optimale.

Par son apport en fer, en beta-carotène elle est d’un grand intérêt pour les sportifs notamment pour prévenir et traiter les anémies ainsi que les risques de surentrainement

Bienfaits de la spiruline

Consommer de la spiruline permet de :

  • Augmenter l’endurance
  • Améliorer sa résistance
  • Éviter les carences alimentaires
  • Garder ou retrouver la vitalité
  • Elle peut être accompagnée avec un jus de fruit pour faciliter encore plus l’assimilation de certains composants notamment le fer. Elle est aussi saupoudrée sur un yaourt, dans un plat…
  • La spiruline fait partie des aliments à haute densité nutritionnelle (comme le germe de blé, la levure de bière, le soja, les fruits secs, le foie, les œufs …), elle est, pour cela, souvent considérée comme un coupe faim

Un complément idéal pour le sportif :

  • La spiruline, par son apport en fer (nécessaire à la production d’hémoglobine) et en bêta-carotène, est d’un grand intérêt pour les sportifs, notamment sur le plan de l’oxygénation des muscles.
  • Déjà à l’époque, les messagers du Grand Incas, excellents coureurs, l’utilisaient afin de pouvoir parcourir jusqu’à 200 km par jour.
  • Depuis, plusieurs études ont montré le rôle protecteur de la spiruline sur les dommages musculaires liés à l’oxydation.
  • Effectivement, la spiruline a la vertu d’améliorer les capacités de récupération, de favoriser la reconstruction du muscle après l’effort, et aussi d’améliorer les facultés d’endurance.

Il est toutefois conseillé de la consommer avec une source extérieure de vitamine C, comme un jus de fruit, afin de favoriser l’assimilation du fer.

L’acérola complète naturellement la spiruline, également connu sous le nom de cerise des Antilles, et de part sa forte concentration en vitamine C (25 fois plus que dans une orange),

Atout minceur :

  • L’excès de poids est en grande partie lié à l’intoxication des cellules de notre corps. Surchargés, les organes vitaux tels la vésicule biliaire, le pancréas, le foie ou encore l’intestin ne sont plus dans la capacité de remplir correctement leurs fonctions.
  • Même chose en ce qui concerne le système nerveux, en cas de pollution ce sont toutes les réactions hormonales qui risquent d’être perturbées, ce qui va favoriser la prise de poids.
  • Or, l’atout majeur de la spiruline est sa capacité à désintoxiquer l’organisme en profondeur. Cette faculté est due à la phycocyanine, un pigment naturel qui donne cette couleur bleue à la spiruline. La phycocyanine est d’abord un puissant détoxiquant, doublé d’un incroyable régénérant : d’un côté elle détruit les toxines, même les métaux lourds, et de l’autre elle active la régénération cellulaire des tissus vivants !
  • Cette substance va permettre de nettoyer et de purifier l’ensemble du corps et ainsi de relancer le processus naturel d’amincissement.

De plus, la spiruline contient également de la phénylalanine, qui agit sur l’hormone de satiété. Elle procure un véritable effet coupe-faim tout en maintenant le taux de glycémie de manière constante. Ainsi, la spiruline est un complément idéal lors des régimes amaigrissants, car elle évite les carences tout en conservant un apport calorique extrêmement faible.

Pour un résultat optimal, consommer la spiruline 20 à 30 minutes avant le repas.

Un Atout beauté :

La spiruline contribue à ralentir le vieillissement de la peau grâce à ses molécules anti-oxydantes (acide gamma-linoléiques, phycocyanine, tocophérol, carotène, sélénium et zinc) qui empêchent la formation de radicaux libres. De plus, les acides gamma-linoléiques apportent souplesse, élasticité, et donc douceur à l’épiderme.

D’autre part, la spiruline concentre également tous les nutriments et oligo-éléments nécessaire à la brillance et à la résistance des cheveux et des ongles, ainsi que de nombreuses vitamines qui permettent de retrouver fraîcheur et santé.

Les bonnes raisons de consommer de la spiruline :

  • Faire le plein d’énergie.
  • Nettoyer son corps des impuretés.
  • Renforcer son système immunitaire.
  • Eviter les carences alimentaires.
  • Retarder le vieillissement.
  • Avoir une peau douce, des cheveux et des ongles brillants et résistants.
  • Réguler son poids, en complément d’un régime minceur.
  • Augmenter son endurance, améliorer sa résistance et optimiser la récupération.
  • Lutter contre l’anxiété et le stress.
  • Permettre de mieux supporter les règles et la ménopause.
  • Combler les carences liées à la grossesse.
  • Réguler son taux d’insuline et ainsi lutter contre le diabète.
  • Diminuer son taux de cholestérol.
  • Faciliter la digestion.
  • Améliorer sa mémoire et sa concentration.

Conseils d’utilisation

Il est recommandé de consommer la spiruline, comme supplément alimentaire, entre 5 à 10 grammes par jour.

Du fait de la très grande concentration de cet aliment, il est conseillé de commencer par une dose de 1 gramme par jour, et d’augmenter la quantité de 1 gramme toutes les semaines jusqu’à la quantité journalière souhaitée. Les sportifs peuvent, quant à eux, augmenter la dose de 1 gramme tous les 2 jours jusqu’à atteindre 10 grammes.

Il est conseillé de consommer la spiruline au petit déjeuner et à midi, avant de prendre son repas. Eviter d’en prendre le soir, afin d’éviter d’être trop actif au moment du couché.

Dans le cas d’un régime minceur, prendre la spiruline ½ heure avant le repas avec un grand verre d’eau. La prise de spiruline entre les repas peut également calmer une petite faim ou palier à une baisse d’énergie.

Dans tous les cas, bien s’hydrater tout au long de la journée afin de favoriser l’évacuation des déchets de l’organisme.

La spiruline est destinée à tous ceux qui désirent contribuer à l’équilibre de leur organisme et à l’amélioration de leur alimentation, en y intégrant un élément de haute valeur biologique et nutritionnelle.

Composition nutritionnelle

(Valeur énergétique : 38 kcal/10 g) Composition pour 10g et % des AJRR

  • Protéines (végétales) 55 à 70 % Construction du corps
  • Glucides 15 à 25 % Apporte de l’énergie à l’organisme
  • Lipides 4 à 7 % Réserve énergétique, fabrication des hormones, bon fonctionnement de l’organisme
  • Minéraux 7 à 13 % Voir plus bas
  • Fibres 2 à 8 % Amélioration du transit intestinal

Vitamines

  • A (Béta-Carotène) 14 mg 1000 % Vision, croissance, antioxydant
  • E 1 mg 10 % Lutte contre le vieillissement
  • B1 0,35 mg 30 % Participe à l’équilibre du système nerveux, des muscles et du cerveau
  • B2 0,4 mg 30 %Lutte contre le vieillissement de la peau, rides, lésions oculaires
  • B3 1,4 mg 9 % indispensable au bon fonctionnement des cellules du cerveau et du système nerveux
  • B5 0,01 mg 0,2 % Accroît la résistance à la fatigue et au stress et combat le vieillissement cellulaire
  • B6 0,01 mg 4 % Facilite la digestion et l’assimilation des aliments. Stimule le système immunitaire
  • B8 0,005 mg 0,5 % Appétit, perte de cheveux
  • B9 0,01 mg 2,5 % Nécessaire à la croissance et à la division des cellules
  • B12 0,032 mg 1000 % Fatigue, circulation, croissance
  • I 6,4 mg Action sur le système nerveux, anticancéreux
  • K 0,224 mg 300 à 500 % Favorise la coagulation, lutte contre le vieillissement

Minéraux

  • Calcium 100 mg 10 % Nécessaire à la formation des os et des dents, à la croissance et à la coagulation du sang, aux transmissions nerveuses, à la croissance et aux contractions musculaires
  • Fer 18 mg 100 % Essentiel à la formation de l’hémoglobine et au transport de l’oxygène dans le sang. Il accroît la résistance à la fatigue, aux infections et au stress
  • Magnésium 40 mg 20 % Très important dans le fonctionnement des cellules, de l’influx nerveux, à la contraction et au développement des muscles, à la formation des anticorps
  • Phosphore 80 mg 8 % Stimule la croissance et la mémoire
  • Potassium 140 mg 5 % Rôle essentiel dans la perméabilité des membranes des cellules. Il régularise le rythme cardiaque et la tension artérielle, améliore les facultés mentales et oxygène le cerveau
  • Zinc 0,3 mg 3 % Stimule le système immunitaire, action antioxydante, favorise la croissance
  • Cuivre 0,12 mg 5 % Entretien des cartilages et des os, lutte contre les infections, bon fonctionnement du coeur
  • Manganèse 0,5 mg 17 % Participe à l’utilisation des glucides et des lipides par
  • l’organisme, lutte contre les radicaux libres
  • Sodium 0,09 mg Régulation de l’acidité et de la répartition de l’eau dans l’organisme, contribue au bon fonctionnement musculaire
  • Chrome 0,028 mg 16 % Intervient dans le métabolisme des glucides
  • Sélénium 0,002 mg 2 % Antioxydant, détoxiquant, renforce le système immunitaire

Acides gras essentiels

    • Acide linoléique 80 mg Stimule le système immunitaire

Acide gamma-linolénique 100 mg Stimule le système immunitaire, la peau, les cheveux

Acides aminés essentiels

  • Isoleucine 350 mg 50 % : Améliore la coordination musculaire et la réparation des tissus, normalise le taux d’azote dans les muscles, diminue le taux de sucre dans le sang, lutte contre les manifestations hypoglycémiques, augmente la résistance aux efforts physiques, favorise le métabolisme musculaire
  • Leucine 540 mg 49 % : Diminue le taux de sucre dans le sang, aide à régénérer et à réparer les tissus musculaires régule le taux d’azote dans les muscles, augmente la résistance aux efforts physiques
  • Lysine 290 mg 36 % : Participe à la formation des anticorps et à la régénération de tissus endommagés, stimule le système immunitaire et endocrinien, prévient les éruptions cutanées, aide à lutter contre le manque d’énergie et d’appétit, aide au problème de retard de croissance chez l’enfant, facilite la formation du collagène
  • Méthionine 140 mg 70 % Puissant antioxydant qui neutralise les radicaux libres et prévient le vieillissement, favorise la lutte contre la dépression, les troubles du comportement, l’hypertension, les problèmes rénaux, aide à l’élimination des métaux lourds
  • Phénylalanine 280 mg 140 % Antidépresseur naturel, améliore la mémoire, participe à la désintoxication de l’alcool et des drogues
  • Thréonine 320 mg 64 % Participe à la formation de l’élastine et du collagène, à la croissance des cartilages et des ligaments, à l’équilibre protéique de l’organisme et au fonctionnement du système nerveux central
  • Tryptophane 90 mg 36 % Antidépresseur, anxiolytique, combat la dépendance à l’alcool et aux drogues, augmente la tolérance à la douleur, soulage des migraines et des douleurs dentaires
  • Valine 400 mg 50 % Stimulant naturel, il améliore la résistance aux efforts physiques, améliore la glycémie, participe à la régénération et à la réparation des tissus musculaires

Les glucides de la spiruline : glycogène et rhamnose

Les glucides contenus dans la spiruline sont les réserves de carburant qui vont booster votre performance sportive.
Les glucides, appelés aussi hydrates de carbone, ont pour principal rôle de fournir à l’organisme de l’énergie immédiatement utilisable. On les trouve sous forme de monosaccharides comme le glucose ou le fructose, ou sous forme de polysaccharides plus complexes.

Les glucides que nous mangeons sont transformés en monosaccharides pendant la digestion pour pouvoir passer dans le sang. Le corps humain utilise les glucides sous la forme du glucose.

Le glucose peut être également transformé en glycogène qui est stocké dans le foie et les muscles. Il constitue une réserve d’énergie immédiatement mobilisable pendant l’effort. C’est le véritable carburant du sportif !

Les glucides de la spiruline représentent entre 15 et 25 % de la matière sèche. Ils sont constitués de polysaccharides dont le rhamnose et le glycogène. A la différence de la plupart des plantes mais à l’instar du corps humain, la spiruline stocke l’énergie sous forme de glycogène, de sorte que le corps convertit rapidement la spiruline en énergie.

Le glycogène et le rhamnose sont facilement assimilés par l’organisme et avec un minimum d’intervention de l’insuline. Ils fournissent une énergie quasi-instantanée, sans fatiguer le pancréas et sans précipiter l’hypoglycémie.

Il est aussi à noter qu’un autre glucide de la spiruline, le méso-inositol phosphate, est une excellente source de phosphore organique.

Que cela soit pour les sports d’endurance (course à pied, triathlon, natation, cyclisme …) ou sports de force, La spiruline vous permet une bonne récupération et une recharge en énergie.

Récupérer après un effort physique

Bien respecter la phase de récupération après un effort physique est un gage de performance. Les enchaînements d’entraînements et de compétitions peuvent provoquer des dégâts dans l’organisme.

Il a été démontré qu’après un effort sportif, des foyers de dégénérescence des fibres musculaires (ecchymose, voire hématome) peuvent se former. L’organisme passe d’abord par une phase de nettoyage (catabolique) puis par une phase de reconstruction des structures dégradées (anabolique). Cette récupération demande 48 à 72 heures.

Conseil pour bien récupérer après un effort physique :

Boire :

L’hydratation après l’effort est fondamentale. Il faut boire dès la fin de l’exercice et jusqu’au repas suivant. Buvez par petites quantités. Outre le fait de diminuer la déshydratation qui peut être la cause de douleurs, de migraines ou de diarrhée, boire permet d’éliminer les toxines.

S’alimenter :

Il s’agit de refaire le stock de glycogène (Il faut pour cela ajouté au repas normal des sucres aux boissons prises à la fin de l’effort. On choisira un mélange de glucose, servant à restaurer le glycogène musculaire, et de fructose pour recharger spécifiquement les réserves du foie. Il faut prendre des aliments riches en minéraux et oligo-éléments en particulier le potassium .

En effet, ce minéral très présent dans nos tissus se trouve en partie lié au glycogène. Lorsque celui-ci est dégradé en cours d’effort, une quantité importante de potassium se trouve donc relâchée dans le sang et ensuite éliminée dans les urines. Il faut donc compenser ces pertes en choisissant des aliments riches à la fois en glucides et en potassium, comme les fruits secs ou la spiruline.

Il faut aussi prendre des aliments riches en fer, en calcium, et en vitamines B1, B6, B12 dont le rôle est essentiel à la récupération à l’effort. Enfin, l’alimentation solide doit permettre de compenser les pertes en protéines dues à l’effort, certaines fibres musculaires ayant été endommagées par des sollicitations trop violentes.

Se masser :

Le massage de récupération va permettre à la musculature de récupérer toute sa souplesse initiale et d’alléger au maximum les membres sollicités.

Ce massage qui peut durer jusqu’à une heure peut se pratiquer juste après l’activité physique, le lendemain ou les jours qui suivent. Les tensions musculaires, les contractures sont alors recherchées et massées pour que le sportif se sente au mieux. Le massage assouplit les muscles et accélère la circulation sanguine et permet de chasser l’acide lactique

Dormir : Ou se relaxer, s’isoler

Essayer le bain glacé : Cela surprend un peu mais c’est tonique et antalgique. A faire un peu de temps après l’effort.

La spiruline pour la préparation à l’effort intense et prolongé
La spiruline en paillette est un complément idéal pour les sports d’endurance.
Les processus parfaitement physiologiques qui à la différence de la démarche de dopage, visant à estomper artificiellement les signaux d’alerte de fatigue ou de surcharge émis par l’organisme, permettent au contraire d’optimiser ses capacités physiologiques propres en économisant les dépenses énergétiques.

L’absorption concomitante des oligoéléments, des macroéléments minéraux et des enzymes contenus naturellement dans la spiruline concourt à :

  • tamponner les lactates au fur et à mesure de leur production dans les muscles les plus sollicités.
  • permettre une réabsorption précoce desdits lactates dans le foie (cycle de Krebs), par la stimulation de l’enzyme lactate-déshydrogénase, transformant ainsi un déchet limitant en aliment hautement énergétique.

Sources : Spiruline l’algue bleue de santé et de prévention, J.L. Vidalo, Edition Dauphin

Pourquoi la spiruline est le complément du sportif par excellence

spiruline chez le sportif

Extrait de “la spiruline, l’algue bleue de santé et de prévention” :

“Il est étonnant de constater que les vertus de la spiruline en matière de physiologie sportive sont connues depuis des millénaires, à l’instar des coursiers de Moctezuma, et qu’on semble seulement les redécouvrir aujourd’hui.”

La spiruline, “ancêtre” ou “substitut” de l’EPO ?

On pourrait effectivement l’affirmer en première approche, tant il est vrai que la structure moléculaire de la phycocyanine (un des plus remarquables pigments spécifiques de la spiruline) présente une structure similaire à l’érythropoïétine, le cœur de l’hémoglobine sanguine humaine …

A la différence notable près qu’en l’occurrence, il s’agit d’un processus physiologique parfaitement naturel qui permet à l’organisme de conserver des réserves d’oxygène suffisantes au sein du globule rouge et lui offrir un fonctionnement plus “confortable” même dans des situations d’efforts intenses.

Mais il y a bien d’autres composants constitutifs de la spiruline qui concourent à en faire LE complément nutritionnel d’exception en physiologie sportive.

Sa teneur en :

  • Fer particulièrement bio disponible, donc directement absorbable.
  • Vitamine B9 qui participe à la fixation du fer et l’anabolisme musculaire.
  • Acides Aminés Branchés ou BCAA (Leucine, Isoleucine, Valine) particulièrement recherché dans la prise de masse
  • Vitamines B1, B6 et B12 dont le rôle est essentiel tant pour la préparation que pour la récupération à l’effort.
  • Vitamines liposolubles D E et A et surtout la provitamine A, le bêta-carotène qui élimine tout risque de surdosage.
  • Oligoéléments, sélénium, cuivre, magnésium, manganèse, etc …
  • Enzymes et coenzymes, facilitateurs des différents métabolismes, dont la fameuse Super Oxyde trans Dismutase (SOD), puissant antioxydant.
  • Phycocyanine, fabuleux pigment dont on vient en outre de découvrir récemment de puissantes propriétés anti-cox 2, donc anti-inflammatoire naturel.
  • La phycocyanine est le seul composé naturel capable d’empêcher la formation de leucotriène B4, un descendant métabolique des oméga-6, hautement inflammatoire.

Sources : “la spiruline, l’algue bleue de santé et de prévention” Dr J.L. Vidalo, Edition du Dauphin 2008.

BCAA : indispensables pour l’athlète de haut niveau

Parmi les acides aminés essentiels, il en existe une catégorie dits à “chaîne ramifiée” ou “branchés”appeléségalement BCAA (Branched-Chain Amino Acid), particulièrement important pour le sportif. Il s’agit de la leucine, de l’isoleucine et de la valine.

Les BCAA sont indispensables au bon fonctionnement du métabolisme musculaire. Ils sont dits de surcroit essentiels car le corps ne sait pas les fabriquer et ils doivent donc être apportés par l’alimentation (ou par les compléments).

Ils sont transformés immédiatement dans le muscle et non dans le foie. Ils représentent 35% du volume musculaire. Lors d’entrainement prolongé ou de compétition d’endurance (marathon, triathlon, …) une grande partie des BCAA est transformée par les muscles pour former de l’alanine, substrat principal de la néoglucogenèse hépatique. Si leur concentration est trop faible, le muscle se détruit pour fournir le carburant manquant.

La prise de BCAA va donc permettre de réduire la destruction des fibres musculaires pendant l’exercice, de favoriser la récupération, mais aussi d’intensifier les séances en donnant plus d’énergie, plus d’endurance et une plus grande congestion.

Pris avant l’effort, ils aident à préserver le tissu musculaire et apportent de l’énergie. Pris après l’effort, en association avec de la glutamine, ils accélèrent la régénération des tissus musculaires en rééquilibrant la balance azotée. Ils contribuent en effet à diminuer l’acidité biologique notamment liée à la sécrétion d’acide lactique lors de l’effort anaérobie.

Par conséquent, la prise régulière de BCAA avant et après l’effort permet de limiter les effets néfastes de la fatigue musculaire, et notamment des courbatures.

La spiruline contient tous les acides aminés essentiels qui représentent 47% du poids total des protéines. Elle contient en quantité intéressante de l’isoleucine (1), de la leucine (1), de la Valine (1) ainsi que de l’acide glutamique.

Références :

Vidalo JL, “Spiruline, l’algue bleue de santé et de prévention“, Edition du Dauphin, 2008
(1) Cohen, Z : The chemicals of Spirulina In : Vonshak,A., Ed Spirulina Platensis (Arthrospira) : physiology, cell-biology and biotechnology, Taylor and Francis, London, 1997

La spiruline recommandée pour les cyclistes

Extrait du livre : “les fondamentaux du cyclisme” de Christian Vaast, Amphora :

“[…] La seule teneur en fer de la spiruline suffirait à justifier son utilisation dans la préparation sportive.
Mais la spiruline va plus loin : des protéines facilement assimilables, des sels, des oligo-éléments (calcium, phosphore, magnésium…), des vitamines, en font un complément alimentaire utile au sportif. On le conseille en cas de surmenage physique et intellectuel, pour lutter contre le stress et la spasmophilie. Ajoutons encore que la spiruline contribue efficacement à stabiliser le poids dans les régimes amaigrissants, sans nuire à la texture des muscles.”

Christian Vaast a une très grande expérience du cyclisme, en tant que coureur et entraîneur. Jean-Marie Leblanc, ancien directeur du Tour de France, parle du livre :

” …voici un relevé très complet qui, une fois lu et compris ne vous autorisera plus à pédaler dans l’erreur ou l’approximation. Christian Vaast, éducateur reconnu, a en effet recensé et ordonné tous les domaines de toutes les formes de pratique – travail considérable ! – de sorte à pouvoir éclairer n’importe quel type de cycliste, du
Débutant au plus confirmé, du simple promeneur au plus acharné des compétiteurs… “

Une solution aux crampes : les conseils d’un préparateur physique

Conseils pour éviter les crampes musculaires :

“Dans le cas des crampes d’effort, le mieux est avant tout la prévention. Il serait dommage pour un marathonien d’abandonner son marathon a cause d’une crampe au mollet, après tant d’effort de préparation !”

  • 1.bien s’échauffer : l’échauffement est primordial ; il s’agit avant tout d’y aller de manière progressive, en faisant un petit échauffement musculaire préalable.
  • 2.boire suffisamment : de l’eau riche en magnésium de préférence et des jus de fruits pressés, pour éliminer les déchets accumulés dans l’organisme.
  • 3.se recharger en nutriment : le potassium, le magnésium, et la vitamine B6 sont des éléments très importants. Leur carence est une des principales causes des crampes. “Je préconise des aliments comme les bananes, le miel, et la spiruline. Avant une course ou un événement sportif, je conseille aux athlètes de faire une cure de spiruline 10 gr par jour une semaine à quinze jour avant et 10gr après l’effort pendant une semaine.
  • 4.éviter la prise excessive de café, de thé et d’alcool qui fatiguent le muscle en retardant l’élimination des déchets métaboliques, ce qui favorise les crampes d’effort.

Anti fatigue : Les fruits secs, des stimulants instantanés

Pour recharger rapidement ses batteries au cours de la journée, et plus particulièrement pendant un effort physique (randonnée, match de tennis….) ou intellectuelle, rien de tel que de croquer quelques fruits secs ou fruits séchés. Et pour la collation du matin ou de l’après-midi, mettez dans les cartables des abricots secs, des amandes ou des noisettes, faciles à manger au moment de la pause.

Les fruits séchés (abricots, pruneaux, figues.) contiennent 4 à 5 fois plus de Compléments que leur équivalents frais. Ils doivent leur richesse énergétique à leur teneur en sucre, tandis que les fruits secs (ou graines oléagineuses) sont surtout riches en lipides. Ils constituent par ailleurs d’excellentes sources de minéraux, notamment de potassium et de magnésium, qui jouent un rôle important dans le bon fonctionnement des muscles.

La solution : 10g Spiruline + des figues

De l’énergie en douceur !

10 gr de spiruline en paillettes non cuite, de la figue sèche, du raisin sec, des pruneaux, des abricots secs, des amandes, des pignons, du miel, des agrumes.

Apport : En fer, calcium, potassium, fibres, magnésium, vitamines, protéine.

Cette barre qui apporte plein d’énergie est fabriquée de façon artisanale à Solliès-Pont.
Elle est idéale pour les sportifs qui veulent de la performance en restant en bonne santé.
Et en plus c’est un délice !

La spiruline Dopant ou pas dopant?

“Bonjour, je suis sportif de haut niveau et je souhaite prendre de la spiruline en paillettes mais avant je dois être sur que la spiruline n’est pas sur la liste des produits dopants”

La spiruline n’est pas inscrit sur la liste des produits dopant.

Voici la réponse d’un spécialiste.

La spiruline n’est pas un produit “dopant”, ni un produit susceptible de transformer les urines, ce qui est interdit aussi !
Il n’y a pas eu de cas positif décrit chez un consommateur de spiruline. Attention tout de même aux productions non contrôlées, pouvant contenir d’autres substances non étiquetées … Attention aussi aux autres algues bleu-vert, que la spiruline, celles-ci peuvent contenir de la microcystine, une toxine hépatique !

Enfin, il n’y a pas en France d’organisme prévu pour vous fournir une attestation dans ce sens. Vous pouvez tout de même, essayer de vous renseigner auprès du service de la répression des fraudes…. Une discussion est en cours au ministère de la santé et des sports, sur la manière dont pourrait être labélisé des compléments alimentaires …